test

Au Maroc, des ballons orange sur le site historique du Chellah et des capsules lancées par 2m pour lutter contre la violence faite aux femmes

A Rabat, au siège d’ONU-Femmes Maghreb, les préparatifs vont bon train pour le lancement de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles.

C’est sur le site historique du Chellah que le coup d’envoi de la mobilisation sera donné le samedi 24 novembre, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Des performances artistiques sensibilisant au combat contre la violence fondée sur le genre, des allocutions d’officiels marocain et onusien en plus de la mise à disposition au public de stands d’information et de sensibilisation vont ponctuer la matinée, de 10 heures à midi. « La cérémonie de lancement de la campagne va s’achever avec un lâcher de ballons biodégradables de couleur orange et qui vont voler par-dessus les ruines romaines », nous apprend une source proche d’ONU-Femmes Maroc.

Du 25 novembre au 10 décembre, journée mondiale des droits humains, le Maroc aussi voit orange. Des bâtiments officiels et/ou emblématiques ont accepté d’illuminer leur façade de cette couleur et de diffuser le message mondial #EcoutezMoiAussi retenu pour ces 16 jours d’activisme qui vont « oranger le monde »

« La couleur officielle de cette campagne est la couleur orange, une couleur optimiste et radieuse, qui symbolise un monde meilleur et sans violences à l’encontre des femmes et des filles », explique une activiste.

Réfléchir, dénoncer, propager les messages et promouvoir les actions contre les violences faites aux femmes. Ce sont deux semaines qui s’annoncent intenses pour tous les défenseurs des droits humains des femmes.

Selon l’Organisation des Nations Unies, plus d’une femme sur trois dans le monde a déjà subi des violences physiques et/ou sexuelles. « Depuis trop longtemps, l’impunité, le silence et la stigmatisation ont permis à la violence contre les femmes de s’aggraver jusqu’à atteindre des proportions de pandémie(…) Le temps du changement est venu, et il doit se produire maintenant» peut-on lire sur le site d’ONU femmes-France
Les Marocaines sont loin d’être épargnées par ce fléau. Une loi contre la violence à l’égard des femmes a été récemment adoptée au Maroc. Le texte est loin de faire l’unanimité et le mouvement féminin marocain n’a pas manqué d’en relever toutes les failles. « Le chemin est encore long. La tolérance zéro de la violence axée sur le genre n’est pas pour demain », soupire l’une des fondatrices de l’Association démocratique des femmes du Maroc.

La sensibilisation de la société marocaine est un enjeu dont les activistes ont pris conscience. 2M, la deuxième chaîne de télévision marocaine, s’est pleinement impliquée dans la campagne lancée à l’occasion de la journée internationale de l’élimination de la violence faite aux femmes . Cette télévision lance en effet #Pssst, une série de capsules pour contribuer à la lutte contre les violences faites aux femmes, et en particulier le harcèlement dans l’espace public.


Mercredi 21 Novembre 2018 – 14:07
Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *