test

ATTAC Maroc publie sa nouvelle étude : « Le système des micro-crédits : Quand les pauvres financent les riches »

Dans sa démarche continue d’éducation population, l’association ATTAC Maroc publie une nouvelle étude de terrain. Cette publication portant sur le thème du système des micro-crédits au Maroc s’intitule : « Le système des micro-crédits : Quand les pauvres financent les

riches ». Ce document est le fruit d’un travail collectif de militantes de l’association. Notre but est de déconstruire le discours officiel sur ce secteur. « Le micro-crédit contribue à la réduction de la pauvreté, à la création d’activités génératrices de revenus et à la création d’emplois pour les pauvres », répète-t-on. Notre étude a pour objectif de répondre à ces contre-vérités.  

Notre enquête de terrain auprès de femmes victimes de ce système a montré que les micro-crédits sont d’abord un instrument pour renforcer les inégalités sociales et enrichir le grand Capital, détenteur du financement. Sur trois milliards de dirhams prêtés aux pauvres, les Institutions de micro-finance (IMF) empochent un milliard de DH de bénéfices. Notre étude s’est intéressée de très près à la nature des contrats liant un échantillon de femmes aux IMF. Nous avons pu montrer la nature fallacieuse de ces actes étudiés, prouvant une nouvelle fois la voracité de ce secteur financier comme les autres. L’étude s’est intéressée également à l’analyse du nouveau cadre réglementaire des IMF.

Notre étude s’inscrit dans notre campagne pour soutenir les femmes et les hommes victimes de ce système. Une action de solidarité démarrée en 2012 et qui continue aujourd’hui grâce à cette nouvelle publication.  Ce document enrichit la bibliothèque des mouvements sociaux en lutte contre ce business des pauvres 

 

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *