test

Conférence sur les droits de la femme arabe: Comparaisons et paradoxes des législations

La première conférence sur les droits de la femme arabe a connu une présence distinguée du Maroc qui y est représenté par une pléiade d’avocates, de militantes des droits humains et d’une députée. 
Les acquis accomplis par la femme marocaine et l’évolution du statut juridique de

la femme et de l’enfant ont été ainsi mis en lumière lors de cette conférence de deux jours, initiée par l’Union des avocats arabes en collaboration avec le syndicat des avocats de Beyrouth, sous le signe «Les droits et les législations régissant les affaires de la femme arabe: comparaisons et paradoxes».
Dans ce cadre, le secrétaire général de l’Union des avocats arabes, Abdellatif Bouachrine (Maroc) a souligné l’»efficacité» et le progrès «tangible» qu’on connus les législations marocaines en la matière.
Dans une déclaration à la MAP, en marge de cette conférence, M. Bouachrine a indiqué que les militantes et les actrices des droits humains «sont dans une dynamique continue», soulignant que l’Etat marocain a lancé plusieurs chantiers dans le cadre de la structuration de la société civile, ce qui a permis l’émergence notamment d’organisations et de centres d’écoute et la création d’une dynamique dans les rangs des femmes.
Il a, dans ce sens, évoqué le Code de la famille, promulgué par la Maroc il y a plusieurs années et qui a accordé des garanties effectives à la femme marocaine.
De son côté, l’ancienne ministre libanaise et militante des droits humains, Mona Afeiche, qui a présidé une séance de débat lors de cette conférence, s’est félicitée de l’expérience marocaine en matière des Droits de la femme, la qualifiant de «modèle» sur le plan arabe.
Abondant dans le même sens, Saadia Wadah, membre du Conseil national des Droits de l’Homme (CNDH) et avocate du barreau de Casablanca, a, dans une déclaration similaire à la MAP, qualifié d’»exceptionnelle» l’expérience marocaine, expliquant que cette exception réside dans le fait que le Maroc dispose d’une société civile «fortement active, et partenaire qui accompagne et évalue les politiques publiques».
Elle a également mis l’accent sur le rôle «efficient» des institutions constitutionnelles nationales, en délivrant leurs avis et opinions, et «c’est ce qui manque, a-t-elle dit, dans nombre de pays».
L’avocate a en outre expliqué que «la dynamique, la coordination, l’interaction et la communication entre la société civile et les institutions nationales en matière de proposition des idées et des lois» favorise l’engagement d’un débat et un dialogue public, sain et permanent au service de la Nation.
Dans une intervention sur le thème «Les droits socio-économiques des femmes dans le monde arabe», Mme Wadah a mis en relief la participation politique de la femme marocaine, évoquant l’adoption en 2011 d’une nouvelle Constitution qui consacre la parité entre l’homme et la femme. Elle a aussi fait état du code de la famille, la réforme du code de la nationalité, le code pénal et le code du travail, entré en vigueur depuis 2004 et qui prévoit la protection de la femme dans le lieu du travail.
Mme Wadah n’a pas manqué de souligner l’apport de l’Initiative nationale pour le Développement humain (INDH) au profit des femmes à travers l’aide aux projets de développement pour la lutte contre la pauvreté et la précarité, et la création de petites entreprises et de coopératives agricoles.
Outre Mme Wadah, le Maroc est représenté à cette conférence par les avocates Fatiha Mouknaa du barreau de Meknès, également députée, Fatima Benazza (barreau d’Oujda), Samira Mahyoutine (barreau de Tanger), Aicha Al Makrini (barreau de Nador), en plus de Fatima Kadmiri et Abdelmoula Kharabi du barreau de Casablanca.
Les participants à cette rencontre ont planché deux jours durant sur l’examen des thématiques portant notamment sur la femme dans les Constitutions et les législations dans le monde arabe, les droits économiques et sociaux des femmes dans les pays arabes et les besoins de la femme arabe.
 

 

Publié dans L’opinion le 06 – 06 – 2016

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *