test

ONU: La violence contre les femmes, un fléau mondial

Une femme sur trois en souffre en moyenne
La violence à l’égard des femmes est un fléau répandu dans le monde entier, dont souffre une femme sur trois en moyenne au moins une fois dans sa vie, selon un rapport du secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, publié mardi 10 octobre.
«Les enquêtes effectuées dans 71 pays indiquent qu’une proportion importante de femmes sont victimes de violences physiques, sexuelles ou psychologiques», dit-il. La forme la plus fréquente est la violence physique infligée par le partenaire sexuel, dont souffre une femme sur trois en moyenne. Le meurtre de femmes revêt des caractéristiques autres que le meurtre d’hommes et est souvent marqué par la violence sexuelle, indique encore le rapport.
Entre 40 et 70% des femmes assassinées le sont par leur mari ou leur petit ami en Australie, au Canada, en Israël, en Afrique du Sud et aux Etats-Unis.
En Colombie, tous les 6 jours en moyenne, une femme est tuée par son partenaire ou ex-partenaire. Des centaines de femmes ont été enlevées, violées et assassinées à Ciudad Juarez, dans le nord du Mexique.
Le rapport fait également état des mutilations génitales, subies par 130 millions de filles à travers le monde, principalement en Afrique, dans certains pays du Proche-Orient et dans les communautés immigrées.
La violence à l’égard des femmes dans les conflits armés ont souvent un caractère sexuel. L’ONU estime que durant le génocide au Rwanda en 1994, entre 250.000 et 500.000 femmes ont été violées.
 

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *