test

La protection sociale, le début de la dignité

Le 3 décembre 2015, Oxfam et ses partenaires présenteront durant un séminaire les résultats du travail mené conjointement avec les producteurs de fruits rouges au Maroc, les femmes travailleuses du secteur, les associations locales, les institutions publiques, et les importateurs et distributeurs de fruits européens.

Les intervenants auront

l’opportunité de présenter les avancées des conditions de travaildans le secteur des fruits rouges dans le Gharb, tout en partageant aussi leur vision des défis qui demeurent et ce particulièrement en regard des conditions de transport des travailleuses et du recrutement dans le secteur qui évolue encore aujourd’hui de façon informelle. Tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement seront présents afin de réfléchir conjointement à des solutions durables.

Le séminaire aura lieu à l’Hôtel Golden Tulip Farah de Rabat à partir de 9h00.

Le secteur des fruits rouges de la zone du Gharb, principale zone de production de fruits rouges au Maroc, a connu d’importantes améliorations ces dernières années. On peut apprécier la tendance grandissante au paiement du salaire minimum et à l’enregistrement des femmes travailleuses à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS). Bien que cela permette d’améliorer non seulement le revenu des travailleuses, mais aussi d’obtenir une meilleure couverture de protection sociale, les femmes travailleuses, et plus particulièrement celles qui travaillent dans les champs, font part de difficultés quotidiennes : « On fait 2h de route jusqu’à mon douar à Ouled Mesbah, dans une fourgonette 207 Benz avec un nombre de femmes qui peut aller jusqu’à  40 ou 50 personnes à bord. On arrive au travail épuisées avant même de commencer notre journée. » raconte une femme qui travaille depuis deux ans dans le secteur.

En 6 ans de programme, et notamment dans le cadre de l’action intitulée «Amélioration des revenus, des conditions de travail et de vie des femmes travailleuses du secteur des fruits rouges de la région de Gharb Chrarda Bni Hssen», financée par l’Union Européenne et l’Ambassade de Norvège et mise en œuvre par Oxfam et ses partenaires, il est essentiel de considérer la progression importante du secteur en si peu de temps. En effet, selon les plus récentes données datant d’octobre 2015, le nombre de personne immatriculées à la CNSS dans le secteur des fruits rouges dans la zone du Gharb est passé de 4.153 personnes en 2012 à 11.593 en 2015.    

Afin de rendre ces changements durables, Oxfam considère qu’il est indispensable de promouvoir une culture de participation et de coresponsabilité de tous les acteurs, fondée sur les principes d’égalité, de justice et de dignité. L’étroite collaboration entre les femmes travailleuses, les associations locales, les institutions étatiques et le secteur privé représente un élément clé afin de pouvoir atteindre cet objectif commun.

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *