test

35 000 cas de mariages des mineurs au Maroc

Les cas de mariages des mineurs sont passés de 18 341 cas en 2004 à 35 152 cas . Pour l’ancienne ministre de la femme, Nouzha Skalli, le gouvernement en est responsable car il y a un « manque de campagnes de sensibilisation » sur ce phénomène.

 

Lors d’une conférence organisée le mercredi 28 mai, par les ministères de la Justice et de la Famille à l’occasion des dix années de la nouvelle moudawana, Mustapha Ramid a tiré la sonnette d’alarme au sujet de la hausse des mariages des mineurs. Celui-ci a annoncé que le nombre de ces mariages a atteint 35 152 en 2013 contre 18 341 en 2004. Pour le ministre de la justice, « ces chiffres consternants sont la résultante de la non-application du nouveau code de la famille ». Par ailleurs, Ramid a constaté que « des facteurs économiques, structurels et culturels constituent un principal handicap pour endiguer le mariage des mineurs ».

Un constat que ne partage l’ex-ministre de la famille, Nouzha Skalli. « Si le mariage des mineurs persiste, c’est plutôt à cause de la diffusion d’une idéologie qui encourage ce fléau », nous déclare-t-elle. « Ce gouvernement n’a pas malheureusement une véritable volonté politique pour combattre ce phénomène et devrait mener des campagnes de sensibilisation avec la société civile dans plusieurs régions afin d’expliquer aux gens la gravité de ce genre de mariages», a conclu Skalli. 

 

 

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *