test

Avec des femmes à leur tête, les entreprises se portent mieux

Selon une étude de Credit Suisse, les sociétés qui comptent des femmes au sein de leur conseil d’administration affichent de meilleures performances.

Les entreprises qui comptent des femmes au sein de leur conseil d’administration ou de leurs instances de direction affichent de meilleures performances, selon une étude publiée mardi par la banque helvétique Credit Suisse. Cette performance supérieure se retrouve notamment au niveau de la valorisation en Bourse, du rendement des fonds propres ou encore des dividendes, selon cette enquête. Parmi les sociétés dont la capitalisation boursière dépasse 10 milliards de dollars, celles qui comptent au moins une femme au sein du conseil d’administration ont vu le cours de leur action afficher une performance supérieure de 5 % entre début 2012 et juin 2014, et cela, indépendamment du secteur d’activité. Depuis 2005, la surperformance se chiffre à 3,3 %, ont précisé les auteurs de l’étude, qui ont également vérifié cette hypothèse sur une période plus longue afin de tenir compte des turbulences qu’ont traversées les marchés financiers.

L’étude, qui a passé au crible 3 000 entreprises dans quarante pays et dans tous les grands secteurs économiques, a également mis en lumière que le rendement des fonds propres s’établissait en moyenne à 14,1 % depuis 2005 pour les entreprises comptant au moins une femme au conseil d’administration, contre 11,2 % pour les conseils composés exclusivement d’administrateurs masculins. Sur la même période, le ratio de distribution des dividendes se situait également en moyenne à 38 %, contre 32 % dans les entreprises où les femmes sont totalement absentes du conseil d’administration.

 
 

Une diversité accrue

Bien que ces résultats statistiques suggèrent que la diversité coïncide avec de meilleures performances, trouver le facteur explicatif reste cependant une tâche difficile, ont toutefois reconnu les auteurs de l’étude. « Les meilleures sociétés emploient-elles davantage de femmes, ou les femmes choisissent-elles de travailler pour les sociétés ayant plus de succès, ou les femmes elles-mêmes aident-elles à améliorer la performance des entreprises ? » se sont-ils interrogé. « La réponse la plus probable est une combinaison des trois », ont-ils jugé.

Depuis 2012, la diversité au sein des conseils d’administration s’est accrue, a constaté la banque suisse qui avait déjà mené une étude sur le sujet il y a deux ans. Fin 2013, la part des femmes dans les conseils d’administration est passée à 12,7 %, contre 9,6 % fin 2010. À la fin de l’année écoulée, la part des femmes dans les équipes dirigeantes se montait quant à elle à 12,9 %, a quantifié l’étude qui a cependant relevé une importante concentration dans les fonctions de services, telles que les ressources humaines, les départements légaux ou les relations extérieures. Sur le panel étudié, 4 % d’entre elles seulement occupaient le poste de directrice générale.

Source

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *