test

Dix associations de défense des droits des femmes et des droits humains décident de porter plainte contre le Chef

Communiqué

 Dix associations de défense des droits des femmes et des droits humains décident de porter plainte contre le Chef du Gouvernement pour motifs d’insultes et discrimination fondée sur le sexe

 

 Suite aux déclarations dégradantes du chef du gouvernement,lors de la séance mensuelle, tenue le 17 Juin, 2014 à la Chambre des Conseillers,ayant pour objet la discussion du  thème relatif aux « questions et aux attentes des femmes marocaines dans les programmes et les politiques du gouvernement», et en dépit des condamnations et dénonciations de larges pans de la société marocaine, particulièrement des organisations civiles, et des citoyens et citoyennes marocains dont la dernière en date est la protestation civique par des parlementaires au sein de l’institution législative, le 8 Juillet 2014, et eu égard à l’absence de réaction de la part de la primature, en tant qu’institution, reconnaissant le préjudice porté par ces propos et présentant des excuses d’une part, et compte tenu d’autre part des propos d’un nombre de dirigeants du parti majoritaire au gouvernement, y compris plusieurs ministres, qui au lieu de défendre les dispositions législatives et de  veiller au respect de la loi et à son effectivité via une bonne application conformément aux prérogatives liées à leur mandat, ont paradoxalement préféré prendre la défense du chef du gouvernement en justifiant ces déclarations voire en les glorifiant.

 

De tels discours, qui sont une pratique idéologique systématique, dont l’objectif est d’approfondir intentionnellement la division au sein de  la société et de satisfaire les courants conservateurs et tendances fondamentalistes, constituent une violation de la Constitution et de la loi, consacrent et font perdurer la discrimination et portent atteinte à la dignité des femmes en général et des mères travailleuses en particulier. Aussi, devient-il nécessaire de prendre les mesures requises et proportionnées à la gravité des propos du chef du gouvernement qui vont jusqu’à la démission ou au limogeage dans des Etats de droits, ou du moins la présentation d’excuses publiques pour réparation de préjudices.

Pour toutes ces considérations, et convaincues par la nécessité et l’importance de la mise en place des principes de la redevabilité et de l’Etat de droit, un groupe d’associations de défense et de promotion des droits des femmes et des droits humains, sous signé, a décidé d’ester en justice et annonce à l’opinion publique son intention d’organiser une conférence de presse sur ce sujet le vendredi 25 Juillet 2014, à 10h30 au Club de la Presse,sis au N° 8, Avenue Mohamed Al Yazidi, Hassan Rabat.

 Rabat le 24 juillet 2014

Associations signataires

Association Démocratique des Femmes du Maroc; Initiatives pour la Protection des Droits des Femmes; Association Insat pour Femmes Victimes de Violence et Mères Célibataires; Association Mains Solidaires pour le Droit à la Dignité et à la Citoyenneté; Association Voix de la Femme Amazighe; Association Marocaine des Droits Humains; Réseau Amazighe pour la Citoyenneté « Azetta Amazigh »;Association Annakhil; Association Epanouissement Féminin; Fondation Ytto pour l’Hébergement et la Réhabilitation des Femmes Victimes de Violence.

 Noms des associations et contacts :

 

Association Démocratique des Femmes du Maroc

06 61 17 58 58

 

Initiatives pour la Protection des Droits des Femmes

06 61 30 66 46

 

Association Insat pour Femmes Victimes de Violence et Mères Célibataires

06 53 68 97 37

 

Association Mains Solidaires pour le Droit à la Dignité et à la Citoyenneté

06 74 90 18 84

 

Association Voix de la Femme Amazighe

06 61 10 42 09

 

Association Marocaine des Droits Humains

06 66 19 88 85

 

Réseau Amazighe pour la Citoyenneté « Azetta Amazigh »

06 61 47 92 29

 

Association Annakhil

06 61 34 21 55

 

Fondation Ytto pour l’Hébergement et la Réhabilitation des Femmes Victimes de Violence

06 70 71 92 17

 

Association Epanouissement Féminin

06 74 02 50 42

 

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *