test

L’emprisonnement des employeur(e)s auteur(e)s d’homicides sur des « petites bonnes » est-il la solution ?

L’employeur(e) jugée coupable de l’homicide de Fadma, « petite bonne » tuée en Agadir en mars 2013, a été condamnée à 20 ans de prison fermes, le jeudi 23 janvier 2014 par La Cour d’appel de cette ville.
Cette affaire, qui avait bouleversé l’opinion publique, a été marquée par le soutien du « Collectif pour l’éradication du travail des petites bonnes », dont deux associations membres (Insaf et Bayti) se sont portées parties civiles, et la mobilisation active de nombreuses associations locales. Elle avait, par ailleurs, fait l’objet d’une large couverture médiatique nationale et internationale, tout au long du procès.

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *